Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Palmarès de Ferdinand Kübler (Sui)19 decembre 2018  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Coll. P. Weecxsteen

Coups de Pédales

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2018

     Classement UCI

     Calendrier 2018

     Coupe France 2018

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

Liens cyclistes

L'actualité

Ajouter aux favoris



Ferdinand KÜBLER
né le 24 juillet 1919 à Marthalen
décédé le 29 décembre 2016 à Zürich

1940
Champion de Suisse de poursuite
1erex-aequo de l'omnium de Zürich
1er du Critérium de Nyon
1er de "A travers Lausanne"
2ème du Championnat de Suisse de la montagne
3ème du Championnat de Suisse de cyclo-cross
6ème du Critérium de Zürich

1941
Champion de Suisse de poursuite
Champion de Suisse de la montagne
1er de 2 américaines à Zürich (avec Paul Egli)
1er de l'omnium de Zürich
1er au vélodrome Oerlikon (poursuite)
1er de "A travers Lausanne"
1er du G.P de Siggenthal
1er de la course de côte du Monte Generoso
1er du G.P de Turgi
2ème du G.P du Jubilé à Genève
3ème du Tour de Suisse
- 1er de la 2ème étape
- 3ème de la 1ère étape
- 4ème de la 3ème étape
3ème du G.P des Nations (zone libre)
3ème du Circuit des 3 Lacs
3ème du Tour du Nord-Ouest de la Suisse
6ème du Championnat de Zürich
Record de Suisse de l'heure (43,651 km)
Record de Suisse des 10 km (13'30"3)
Record de Suisse des 20 km (27'25")

1942
Champion de Suisse de la montagne
1er d'une poursuite à Nice
1er de 2 individuelles au vélodrome Oerlikon
Vainqueur du Tour de Suisse
- 1er de la 2ème étape
- 3ème du G.P de la montagne
- 8ème de la 3ème étape
1er de "A travers Lausanne"
2ème de l'omnium du Vigorelli (avec Fausto Coppi)
4ème du Championnat de Zürich
6ème du Championnat de Suisse
7ème du G.P des Nations (zone libre)
11ème du Critérium de Zürich

1943
Champion de Suisse de poursuite
1er du Championnat de Zürich
1er du Tour du Nord-Ouest de la Suisse
1er du Ruban Bleu
1er de l'américaine de Zürich (avec Paul Egli)
Coureur Suisse de l'année

1944
1er professionnel de "A travers Lausanne" derrière 3 amateurs

1945
Champion de Suisse de cyclo-cross
1er de "A travers Lausanne"
1er du Critérium de Genève
2ème du Tour du Nord-Ouest de la Suisse
2ème à Aix
4ème du Championnat de Suisse
6ème du G.P des Nations
6ème du Tour du Lac Léman
9ème du Championnat de Zürich

1946
1er du Critérium de Zürich
3ème de l'américaine de Zürich (avec Rik Van Steenbergen)
4ème du Critérium d'Europe d'omnium (avec Hugo Koblet)
5ème du Championnat de Zürich
13ème de "A travers Lausanne"

1947
1er de l'omnium de Zürich (a) (avec Hans Knecht)
1er de l'omnium de Zürich (b) (avec Oscar Plattner)
1er d'une poursuite à Saint-Etienne (avec Arne-Werner Pedersen)
1er d'une individuelle à Ostende
2ème du Critérium de Morat
2ème des 6 jours de Paris (avec Hans Knecht)
3ème du Tour de Romandie
- 3ème de la 3ème étape
- 6ème de la 2ème étape
3ème du Championnat de Zürich
4ème du Tour de Suisse
- 1er de la 3ème étape
- 2ème de la 1ère étape (a)
- 3ème de la 5ème étape (b)
- 5ème de la 2ème étape
- 8ème de la 1ère étape (c)
4ème du Critérium de Baden
5ème des 24 heures de Zürich (avec Kamiel De Kuysscher)
9ème du Tour des 4 Cantons
Abandon au Tour de France (éliminé 6ème étape)
- 1er de la 1ère étape
- 2ème de la 4ème étape
- 1er de la 5ème étape
Abandon au Championnat du Monde

1948
Champion de Suisse
1er du Tour de Suisse
- 1er de la 1ère étape (a)
- 1er de la 3ème étape (b)
- 1er de la 6ème étape
- 1er de la 7ème étape (b)
- 2ème de la 2ème étape
- 2ème de la 4ème étape
- 2ème de la 5ème étape
- 4ème de la 7ème étape (a)
- 6ème de la 1ère étape (b)
1er du Tour de Romandie
- 1er de la 1ère étape
- 1er de la 3ème étape
- 5ème de la 4ème étape
- 6ème de la 2ème étape
1er du G.P de Suisse (contre-la-montre)
1er du Critérium de Luxembourg
1er du Critérium de Solothurn
1er du Critérium de Zurzach
2ème du G.P des Nations
2ème du Schlossberg Rundfahrt à Lenzburg
2ème du Critérium de Gand
2ème du Critérium de Namur (le 8 août)
5ème du G.P de Saint-Gall
7ème du Championnat du Monde
8ème du Tour des 4 Cantons
8ème du Critérium de Namur (le 26 septembre)
9ème de Zürich-Lausanne
10ème à Charleroi
10ème du G.P de Berne
22ème du Tour de Lombardie
32ème de Paris-Bruxelles
54ème de Paris-Roubaix
Coureur Suisse de l'année

1949
Champion de Suisse
1er de l'omnium d'Ostende (avec Marcel Kint)
1er du Tour du Nord-Ouest de la Suisse
1er du Tour des 4 Cantons
1er du G.P de Suisse (contre-la-montre)
1er à La Chaux-de-Fonds
1er du Critérium de Bertrix
1er du Critérium d'Alsemberg
1er du Critérium de Lyss
2ème du Championnat du Monde
2ème du Tour de Lombardie
2ème du Tour de Romandie
- 2ème de la 2ème étape
- 6ème de la 3ème étape
5ème des 6 jours de Bruxelles (avec Albert Bruylandt)
6ème du Championnat de Zürich
6ème à Otne
7ème de "A travers Lausanne"
17ème de Milan-San Remo
Abandon au Tour de France (18ème étape)
- 1er de la 5ème étape
- 2ème de la 7ème étape
- 3ème de la 6ème étape
- 4ème de la 12ème étape
- 6ème de la 3ème étape
- 6ème de la 10ème étape
- 8ème de la 13ème étape
- 9ème de la 2ème étape
- 9ème de la 14ème étape

1950
Champion de Suisse
Vainqueur du Tour de France
- 1er de la 6ème étape
- 1er de la 16ème étape
- 1er de la 20ème étape
- 2ème de la 18ème étape
- 2ème de la 19ème étape
- 4ème de la 2ème étape
- 4ème de la 13ème étape
- 6ème de la 10ème étape
- 8ème de la 1ère étape
1er du G.P di Prato
1er du Tour du Tessin
1er du G.P de Lugano (contre-la-montre)
1er à Strasbourg
1er à Nyon
1er à Tarbes
1er à Lengnau
1er de la course de côte de l'Aspin
2ème du Championnat de Zürich
2ème du Critérium de Bourg
3ème du Championnat du Monde
4ème du Giro d'Italia
- 3ème de la 9ème étape
- 3ème de la 16ème étape
- 7ème de la 8ème étape
- 7ème de la 13ème étape
- 9ème de la 6ème étape
4ème du Tour de Romandie
- 1er de la 5ème étape
- 5ème de la 1ère étape
- 5ème de la 2ème étape
4ème du Trofeo Baracchi (avec Oreste Conte)
4ème du Critérium de La Rochelle
4ème du Critérium d'Europe d'américaine (avec Albert Bruylandt)
5ème du Tour de Lombardie
5ème du Tour de Suisse
- 1er du G.P de la montagne
- 2ème de la 4ème étape (a)
- 2ème de la 4ème étape (b)
- 2ème de la 7ème étape
- 3ème de la 2ème étape
- 5ème de la 1ère étape
- 5ème de la 8ème étape
7ème des 6 jours de Bruxelles (avec Albert Bruylandt)
9ème de Milan-San Remo
10ème de Milan-Turin
10ème de Milan-Vicenza
10ème du Critérium des As
35ème de Paris-Roubaix
Lauréat du Challenge Desgrange-Colombo
Lauréat du Challenge de régularité de "Belgique-Sports"
Lauréat du Trophée Edmond Gentil (avec Hugo Koblet)
Coureur Suisse de l'année

1951
Champion du Monde
Champion de Suisse
1er de la Flèche Wallonne
1er de Liège-Bastogne-Liège
1er du Tour de Suisse
- 1er du G.P de la montagne
- 1er de la 2ème étape (a)
- 1er de la 4ème étape
- 2ème de la 2ème étape (b)
- 2ème de la 5ème étape
- 2ème de la 6ème étape
- 2ème de la 7ème étape
1er du Tour de Romandie
- 1er de la 1ère étape (a)
- 1er de la 1ère étape (b)
- 1er de la 2ème étape
- 1er de la 4ème étape
- 4ème de la 3ème étape
1er de Rome-Naples-Rome
- 1er de la 1ère étape
- 1er de la 2ème étape (c)
- 1er de la 3ème étape (b)
- 3ème de la 3ème étape (a)
1er du Tour du Tessin
1er du Tour de la Suisse Centrale
1er à Oftringen
1er à Altdorf
1er du week-end Ardennais
2ème du G.P de Suisse (contre-la-montre
2ème du Trofeo Baracchi (avec Gino Bartali)
2ème du Critérium de Zurzach
3ème du Giro d'Italia
- 2ème de la 16ème étape
- 2ème de la 18ème étape
- 2ème de la 19ème étape
- 4ème de la 6ème étape
- 4ème de la 8ème étape
- 5ème de la 12ème étape
- 6ème de la 17ème étape
- 10ème de la 1ère étape
3ème du G.P de Lugano (contre-la-montre)
3ème des 6 jours de Hanovre (avec Harry Saager)
6ème de Neufchâtel-Genève
10ème de Paris-Roubaix
11ème du Tour de Lombardie
20ème de Milan-San Remo
22ème de Paris-Tours
Lauréat du Challenge Desgrange-Colombo

1952
1er de la Flèche Wallonne
1er de Liège-Bastogne-Liège
1er du Tour du Lac Léman
1er du Tour du Tessin
1er à Bâle
1er à Brugg
1er à Saint-Gall
1er à Oftringen
1er à Neuhausen
1er du Critérium de Winterthur
1er du week-end Ardennais
2ème du Tour de Suisse
- 1er du G.P de la montagne
- 1er de la 6ème étape
- 2ème de la 2ème étape
- 2ème de la 3ème étape
- 2ème de la 7ème étape
- 3ème de la 5ème étape
- 6ème de la 1ère étape
2ème de la course de côte de Sierre-Montana
3ème du Giro d'Italia
- 2ème de la 10ème étape
- 3ème de la 4ème étape
- 4ème de la 5ème étape
- 4ème de la 11ème étape
- 4ème de la 14ème étape
- 6ème de la 18ème étape
- 6ème de la 19ème étape
- 8ème de la 13ème étape
4ème de Paris-Roubaix
4ème du Championnat de Suisse
4ème du G.P de Lugano (contre-la-montre)
5ème du Trofeo Baracchi (avec Rolf Graf)
5ème du Critérium de Bâle (derrière derny)
6ème du G.P des Nations
6ème de Rome-Naples-Rome
- 2ème de la 4ème étape (a)
- 3ème de la 3ème étape (b)
- 4ème de la 1ère étape (a)
8ème du Critérium des As
9ème des 6 jours d'Anvers (avec Armin Von Büren)
10ème du Tour de Lombardie
10ème du Championnat du Monde
12ème de Paris-Tours
14ème de Paris-Bruxelles
24ème de la course de côte du Mont-Faron
37ème de Milan-San Remo
Lauréat du Challenge Desgrange-Colombo

1953
1er de Bordeaux-Paris
1er du Critérium de Bâle
1er à Bienne
1er du Critérium de Winterthur
1er du week-end Ardennais
2ème de la Flèche Wallonne
2ème de Paris-Tours
2ème du Critérium de Pernichet
2ème à Bellegarde
2ème à Regensdorf
2ème des 6 jours d'Alger (avec Jean Goldschmidt)
3ème du Critérium des As
3ème du G.P de Lugano (contre-la-montre)
3ème des 6 jours de Berlin (avec Oscar Plattner)
4ème du Championnat de Suisse
5ème du Challenge Desgrange-Colombo
7ème du Championnat du Monde
7ème du Tour du Luxembourg
- 1er de la 1ère étape
- 2ème de la 2ème étape
- 2ème de la 4ème étape (a)
- 3ème de la 4ème étape (b)
7ème du Tour de Romandie
- 1er de la 3ème étape (b)
- 2ème de la 1ère étape
- 3ème de la 3ème étape (a)
- 6ème de la 2ème étape
- 9ème de la 4ème étape
8ème de Rome-Naples-Rome
- 5ème de la 5ème étape (a)
8ème du G.P de Fribourg
10ème de Milan-San Remo
14ème de Liège-Bastogne-Liège
31ème du Tour de l'Ouest
- 1er de la 8ème étape
- 2ème de la 6ème étape
39ème du G.P de l'Echo d'Oran

1954
Champion de Suisse
1er du Tour du Tessin
1er du Critérium de Bâle (le 1 mai)
1er à Saint-Gall
1er du week-end Ardennais
2ème du Tour de France
- 1er du classement par points
- 1er de la 4ème étape (a) (contre-la-montre par équipes)
- 1er de la 5ème étape
- 1er de la 14ème étape
- 2ème de la 2ème étape
- 2ème de la 18ème étape
- 2ème de la 21ème étape (b)
- 3ème de la 6ème étape
- 3ème de la 11ème étape
- 3ème de la 17ème étape
- 4ème de la 7ème étape
- 4ème de la 19ème étape
- 5ème de la 15ème étape
- 6ème de la 3ème étape
- 7ème de la 20ème étape
- 8ème de la 16ème étape
- 9ème de la 9ème étape
- 9ème de la 12ème étape
- 10ème de la 13ème étape
2ème de la Flèche Wallonne
2ème de Gand-Wevelgem
2ème du Tour du Nord-Ouest de la Suisse
2ème de Lucerne-Engelberg
2ème du G.P de Suisse (contre-la-montre)
2ème du Critérium de Bienne
3ème de Paris-Bruxelles
3ème de Liège-Bastogne-Liège
4ème de Paris-Roubaix
4ème du Trofeo Baracchi (avec Hugo Koblet)
4ème du Critérium de Troyes
4ème à Bâle (le 28 août)
5ème du G.P Martini (contre-la-montre)
5ème du Critérium d'Europe d'omnium d'américiane (avec Oscar Plattner)
6ème du G.P de Lugano (contre-la-montre)
9ème du Critérium des As
13ème de Milan-San Remo
15ème du Tour de Romandie
- 2ème de la 3ème étape (a)
- 3ème de la 4ème étape
- 9ème d ela 2ème étape
- 9ème de la 3ème étape (b)
20ème du Tour des Flandres
55ème de Paris-Tours
Abandon au Championnat du Monde
Lauréat du Challenge Desgrange-Colombo

1955
1er du Critérium de Balsthal
1er de l'omnium de Sion
4ème du Tour de Suisse
- 1er de la 5ème étape
- 3ème de la 7ème étape
- 3ème de la 8ème étape
- 4ème de la 3ème étape
- 6ème de la 2ème étape
5ème de Gand-Wevelgem
7ème du Critérium de Bâle
8ème du G.P du Locle
8ème du G.P Martini (contre-la-montre)
10ème du Critérium des As
12ème du Tour de Romandie
- 2ème de la 3ème étape (b)
- 3ème de la 1ère étape
13ème du G.P de Suisse (contre-la-montre)
14ème du Championnat du Monde
19ème des 3 jours d'Anvers
- 2ème de la 3ème étape (b)
20ème de Paris-Bruxelles
72ème de Milan-San Remo
Abandon au Tour de France (non-partant 12ème étape)
- 2ème de la 6ème étape
- 2ème de la 8ème étape

1956
1er de Milan-Turin
1er à Decize
1er du Critérium de Sion
1er du Critérium de Nevers
2ème du Tour des 4 Cantons
2ème à Sallanches
3ème à Fréjus
4ème à Brescia
4ème des 6 jours de Zürich (avec Hugo Koblet)
28ème de Paris-Roubaix
36ème du Tour de Campanie

1957
1er de l'omnium de Sion

Merci à Guy Crasset

Ferdi Kübler est le plus ancien vainqueur du Tour encore en vie et il est peut-être temps de lui rendre hommage.

En 1950, s'il est, certes, l'un des principaux personnages du cyclisme international, il n'en est pas encore l'un des mythes. A 31 ans, ses victoires internationales sont encore à venir. Il est un personnage du cyclisme mais le palmarès n'y est pas.
En cette année, les mythes reconnus ont tendance à bouder le Tour. Fausto Coppi, blessé gravement, et Hugo Koblet, qui vient de rejoindre la catégorie en étant le premier straniero à gagner le Giro sont absents, tout comme Rik Van Steenbergen et Marcel Kint, René Vietto étant atteint par la limite d'âge et Gerrit Schulte n'étant que roi de la piste malgré ses efforts.
Mais même sans Coppi, le cyclisme a l'accent italien et quand ils se déplacent en petit nombre sur les classiques internationales, ils y laissent leur empreinte : Serse Coppi, puis Antonio Bevilacqua à Paris-Roubaix, Fiorenzo Magni dans les Flandres, ils peuvent gagner partout…encore plus dans les courses à étapes
Restent donc au départ, chez les mythes, Gino Bartali, Fiorenzo Magni en train de devenir le Lion des Flandres et Jean Robic. Louison Bobet, comme Ferdi, est considéré comme une grosse cylindrée mais ses grandes victoires sont à ce jour encore plus nationales que celles de l'Helvète. Raphaël Géminiani a encore plus tout à prouver au niveau international, ce n'est pas lui faire injure de dire qu'il est une vedette… en Auvergne.
Immense champion, Brick Schotte n'a jamais été considéré durant sa carrière comme l'un des mythes du cyclisme. Cela viendra plus tard avec la patine du temps.
Les Italiens sont donc, avec Bartali surtout, considérés comme les grands favoris de l'épreuve. Kübler vient ensuite mais on ne voit pas comment il pourrait s'y prendre pour mettre à mal la supériorité italienne. Robic, qui réalise une excellente saison, est là aussi mais l'équipe de France ne veut pas de sa meilleure chance et on n'est même pas sûrs que l'équipe de l'Ouest lui soit dévouée.
L'équipe de France déplore aussi l'absence de Fachleitner, qui a vient de gagner le Tour de Romandie et aurait été sur le papier notre meilleur atout. Bobet, Géminiani, Lauredi doivent faire leurs preuves. On sait déjà que Marinelli ne pourra confirmer parce qu'il souffre de furoncles avant même le départ et qu'Apo Lazaridès n'a pas les capacités tout en restant un héros populaire qui se vend bien.
Marcel Dupont, Brick Schotte vont essayer de briller pas de gagner. Stan Ockers est en devenir, Hilaire Couvreur n'a jamais cru en lui et il semble que Raymond Impanis, dont on attend tellement, ait laissé, en 1947, passer sa chance de remporter le Tour et de devenir lui aussi un mythe.
Les Luxembourgeois ont une équipe formidable pour placer des hommes dans les dix premiers et les Espagnols sont absents comme les Allemands. Les baroudeurs Hollandais ne comptent pas vraiment pour le général.
Relégué dans une équipe régionale, Brambilla, le second du Tour 1947, ne semble plus posséder la foi pour gagner une épreuve qu'on lui a un peu (beaucoup) volée.
Voici dressé, le tableau des forces en présence.

Les Italiens assument leur rôle de favoris et on s'emmerde durant ce Tour. Ils contrôlent toutes les échappées sans mettre beaucoup la main à la pâte, se contentant de suivre et de montrer leur roue arrière à l'arrivée. Cette tactique normale, qui joue Bartali gagnant, n'incite pas à mettre le nez à la fenêtre. De plus elle sert aussi les intérêts des purs grimpeurs ou rouleurs comme Kübler, Robic, Bobet, Géminiani ou Magni.
L'étape contre la montre Dinard-Saint Brieuc (78 km) installe Ferdi Kübler comme le rival direct de Gino Bartali, à qui, comme pour Magni, il reste apparemment de la marge.
Les Pyrénées sont condensées dans une seule étape. Robic attaque et s'envole dans l'Aubisque, puis il est victime d'une défaillance et d'une chute quand il a récupéré. Il laissera 4 minutes et ses illusions dans l'aventure, mais c'est quand même le seul qui aura osé.
Kléber Piot passe en tête au Tourmalet et à Aspin et Gino Bartali gagne l'étape à Saint Gaudens. Il est accompagné, outre de Piot, de Bobet, Ockers, Géminiani, Brulé, Kirchen, Cogan et Magni qui s'empare du maillot jaune. Kübler est relégué à 3 minutes à l'étape.
La messe est dite, Bartali s'envolera dans les Alpes et gagnera à 36 ans son troisième Tour les doigts dans le nez. Il n'y a pas d'autre scénario prévu. Et voilà que l'incroyable se produit : Bartali a été menacé et frappé lors de cette étape. Et comme en 1937, il a peur et abandonne entraînant avec lui toute l'équipe italienne dont Magni ainsi que les Cadetti. Ni Binda, ni Jacques Goddet n'arriveront à le faire changer d'avis. Il ne gagnera plus de grands tours et il manquera 1937 et 1950 à son palmarès, car dans les deux cas on ne voit vraiment pas comment il aurait pu perdre l'épreuve. Il a eu peur et n'a pas récupéré de sa peur comme en 1937 (rétrospectivement à un rendez-vous d'anciens à Gémenos il me disait en souriant montrant Roger Lapébie: "On n'était pas copains à l'époque et les Français me jetaient des pierres"). La guerre lui a coûté des épreuves, mais pour deux Tours de France, ce qui n'est quand même pas rien, il ne peut s'en prendre qu'à lui-même.
Magni regrette lui aussi certainement encore aujourd'hui cet abandon forcé, même si sa position, en l'absence de Bartali, restait friable. Contre Magni, Kübler y aurait certainement cru jusqu'au bout. peut-être pas avec Bartali.
Quoiqu'il en soit, Ferdi hérite du maillot jaune qu'il ne portera qu'à l'étape suivante.

Avec une équipe réduite mais de qualité, il va prendre son destin en main. La chance de sa vie dans une course où il se devait de briller après la victoire de l'autre au Giro sous peine de n'être qu'un coureur fou passé au travers d'une carrière consistante, il ne va pas la laisser passer. Il a toujours la même volonté, la même hargne, le même courage, ce qu'a réussi Koblet au Giro, il va le faire au Tour. Et, en l'absence de Bartali, il est tout simplement le meilleur. C'est dans la plaine entre Perpignan et Nîmes , où le sympathique Molinès triomphe, qu'il met les pendules à l'heure. Au général, il ne lui reste plus qu'à dompter Ockers qui n'est pas un attaquant et ne lui est pas supérieur en montagne.
Les étapes alpestres voient Robic, Bobet et Géminiani faire leurs numéros, seuls ces deux derniers obtiendront les victoires d'étape. Mais personne ne peut menacer Kübler qui écrase la dernière étape contre la montre pour fournir un très beau vainqueur. Ses victoires contre la montre prouvent qu'il avait bien préparé son affaire pour se hisser au niveau du bel Hugo.

A 31 ans, il entre dans la légende et sa carrière internationale ne fait que commencer. Il a gagné sa place dans l'Olympe du cyclisme.

Olé Ferdi !

Frédéric Girard - juin 2009


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 8/01/2017 à 15:01

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2018 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126