Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Palmarès de Jean Milesi (Fra)16 novembre 2018  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Coll. P. Weecxsteen

Coups de Pédales

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2018

     Classement UCI

     Calendrier 2018

     Coupe France 2018

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

Liens cyclistes

L'actualité

Ajouter aux favoris



Jean MILESI
né le 24 avril 1935 à Digne
surnommé : "L'estomac"

Les MILESI sont originaires de San Giovanni Bianco, une petite ville à une trentaine de kilomètres au nord de Bergame en Lombardie. En 1909, Daniel Milesi, sa femme et leur fils Joseph, né en 1907, émigrent en France et s'installent à La Robine où le père est charbonnier. C'est à La Robine que naîtra en 1910 un deuxième garçon, prénommé Hippolyte. Au milieu des années 1920, la famille Milesi est à Digne au quartier de la Sèbe. En 1928, Joseph Milesi a 19 ans et exerce la profession de ferblantier. De nationalité italienne, il va faire son service militaire à Toulon et devenir Français. Puis il travaille comme plombier chez Ailhaud. En 1932, il épouse à Digne Marthe Courbey, modiste. Le couple aura deux enfants, Georges, né en 1933, et Jean, né en 1935.
En 1934, Joseph Milesi achète un commerce de cycles dans la rue de l'Hubac. Son premier propriétaire François Lazare avait ouvert en 1893 à cet emplacement une taillanderie où il fabriquait et réparait pioches, haches, faux, faucilles, serpettes. Rapidement on y trouva aussi à acheter des fusils de chasse et des bicyclettes. Son fils Louis qui lui succèdera, avait fait peindre sur la façade un magnifique vélo. Les bordures du trottoir étaient également ornées de petits vélos en creux. Tout cela a aujourd'hui disparu. En 1925, le commerce sera repris par Auguste Lafont puis racheté en 1934 par Joseph Milesi qui le gardera jusqu'en décembre 1960. Le commerce de cycles se divisait en deux parties : d'un côté de la rue, à droite en montant, il y avait l'atelier de réparation (l'actuel n° 28) et en face, au 28, le magasin (l'actuel n° 21). C'est au-dessus de celui-ci que va naître le 24 avril 1935 Jean Milesi.
Dès son plus jeune âge il va donc vivre entouré de cycles, passant la plupart de son temps au milieu de l'atelier de son père. Dans la famille Milesi où il n'y a pas de voiture, la bicyclette est le seul moyen de locomotion et Jeannot va rapidement apprendre à "faire du vélo".
En 1952, il devient licencié de la section cyclisme du Club Athlétique Dignois. Il participe alors à de nombreuses courses locales ainsi qu'à des cyclo-cross et gagne en 1953 le championnat de vitesse des Basses-Alpes.
En 1954, il quitte le CAD et s'inscrit à l'ACO. Le président de l'Amical Club Oraisonnais est alors René Barras qui n'aura de cesse d'encourager Milesi dans sa carrière sportive. Les participations de Jean Milesi aux courses locales sont nombreuses : Tour du Labouret, course de côte de Courbons, Brassard-rente, Grand Prix du Corso, du comité des fêtes, de la Foire de la lavande, cyclo-cross à Bonnette, à Saint-Vincent. Il court également à Castellane, Pierrevert, Manosque, Embrun, Veynes, Cavaillon. Son palmarès est élogieux puisqu'il termine la plupart du temps à la première place.
En 1954-1955, il est champion des Basses-Alpes de cyclo-cross, champion de Provence à Pertuis dans la catégorie indépendant et il termine premier lors de la course Nice-Saint-Martin-Vésubie. En 1956, il gagne Nice-Puget-Théniers-Nice. De 1956 à 1958, Jean Milesi fait son service militaire à Marseille, dans l'aviation (sans jamais voler !). Grâce à l'intervention du Dignois Louis Boutin, il est en garnison à Sainte-Marthe-Les Aygalades. Le colonel Drey, compréhensif et aimant le sport, va lui permettre de continuer à pratiquer sa passion. Dès 1956, il participe au championnat de France militaire puis au championnat de France amateur gagné cette année là par Jean Graczyk, Milesi terminant à la 6ème place. L'année suivante, il fait le Tour du Var et gagne la première étape Fréjus-Hyères. Avec son père, il participe à la course des Gentlemen à Marseille. Le 7 juillet 1957, lors de l'épreuve sur route d'Arcachon, Jean Milesi qui court en tant qu'appelé du contingent, devient champion de France militaire. Participaient également à la même épreuve, Raymond Poulidor et Louis Rostollan. Jeannot Milesi sera reçu officiellement en mairie de Digne par le premier adjoint Abel Bayetti le 10 août 1957.
Libéré de ses obligations militaires en février 1958, il signe en tant qu'amateur chez Libéria dont le directeur sportif est l'ancien coureur cycliste Pierre Brambilla. 1958 sera une année chargée. Il court à Château-Arnoux, Montdragon, Gap, Mazamet. Écoutons son témoignage : "Brambilla me dit alors : "Si tu me gagnes une belle course, je te fais passer chez les professionnels". J'avais gagné des courses dans la région. Vers la mi-septembre, je me suis dit j'arrête de courir, l'année prochaine, je verrai ce que je fais. J'avais pas mal marché, mais pas pour passer professionnel. C'est alors que Jean Dotto de Brignoles, me dit : "Demain avec Marcel Ferri, on va dans l'Aude, à Espéraza où il y a une course". Je lui ai répondu : "Je ne me suis plus entraîné depuis un moment". "C'est pas grave, tu n'as qu'à venir et tu abandonneras". J'ai gagné la course et je suis passé professionnel ! Des fois, je me dis, la carrière, ça tient à pas grand chose. C'est l'étincelle ! Voilà comment je suis passé pro." Pour la petite histoire, un autre coureur participait aussi au Grand Prix d'Espéraza ce jour là : Jacques Anquetil dont Milesi sera le coéquipier en 1966 dans le Tour de France.
D'autre part lorsqu'on sait que Brambilla gagna le 15 octobre 1943 cette même course, on comprend tout l'intérêt qu'il porta alors à la victoire de Milesi. La carrière professionnelle de Jean Milesi va donc durer dix ans, de 1958 à 1968, courant sous le maillot des équipes LIBÉRIA-GRAMMONT (directeur sportif Pierre Brambilla puis Bernard Gauthier), MERCIER (directeur sportif Antonin Magne), MARGNAT-PALOMA (directeur sportif Raoul Rémy), FORD FRANCE (directeur sportif Raphaël Géminiani) et BIC (directeur sportif Raphaël Géminiani). Il a fait équipe avec les plus grands de son époque, Antonin Rolland, Jean Dotto, Raymond Poulidor, Lucien Aimar, Henry Anglade, André Darrigade, Federico Bahamontes et Jacques Anquetil. Ses participations :
- Tour de France
1960 : 55ème au classement général (équipe Est-Sud-Est)
1961 : 34ème (équipe Centre-Midi)
1962 : 61ème (équipe Liberia-Grammont-Clément)
1963 : 68ème (équipe Mercier-BP-Hutchinson)
1964 : 77ème (équipe Margnat-Paloma-Dunlop)
1965 : 94ème (équipe Margnat-Paloma-Inuri-Dunlop). Il finit 4ème de la 20ème étape Lyon-Auxerre
1966 : 79ème (équipe Ford France-Hutchinson)
- Giro d'Italia
1962  : 44ème au général (équipe Liberia-Grammont). Il est le seul coureur de l'équipe et le seul coureur français à terminer l'épreuve.
1966 : 67ème (équipe Ford France). Trois Français terminent l'épreuve : Anquetil, Aimar et Milesi.
1967 : 66ème (équipe Bic)
- Vuelta a España
1965, 1967 et 1968
- Critérium du Dauphiné Libéré
1958 (2ème de la 2ème étape Valence-Avignon mais éliminé à l'issue de la 6ème étape)
1959 (56ème au général)
1960 (16ème). Cette année-là, Antoine Abate gagne la 2ème étape Orange-Gap et Jean Milesi finit 3ème. Il prend alors le maillot jaune de leader mais ne le gardera que deux jours.
1961 (26ème)
1963 (42ème)
1964 (52ème)
1965 (51ème)
- Grand Prix du Midi-Libre
1959 : il gagne la 1ère étape entre Nîmes et Montpellier, reste leader un jour. Il est également 3ème de la 3ème étape entre Espéraza et Perpignan (8ème au général)
1960 (9ème)
1961 (10ème)
1963
1965 (4ème)
1967 (8ème)
- 2 Tours de Romandie (Suisse)
1965 : Jean Milesi gagne la 1ère demi-étape entre Genève et Martigny (21ème au général)
1966 (15ème)
- Tour du Sud-Est (en 1964 et 1965, l'épreuve fusionne avec le Tour du Var et devient Circuit du Provençal) 1958 (5ème dans l'étape Digne-Marseille)
1959 (vainqueur des étapes Arles-Alès et Digne-Barcelonnette)
1962 (abandon)
1964 (8ème dans l'étape Sault-Digne, 2ème dans l'étape Digne-Draguignan et 14ème au classement général)
1965
- Tour du Var
1957 : 1er dans l'étape Fréjus-Hyères
1959 : 1er dans l'étape Fréjus-Fréjus
1961 : 4ème dans l'étape Draguignan-Draguignan et 8ème au classement général
1962 : 1er dans l'étape Draguignan-Fréjus et prix de la montagne
- Tour de l'Hérault
1962 : 2ème au classement général
- Autres courses :
1957 : champion de France militaire à Arcachon
1958 : vainqueur du Grand Prix d'Espéraza
1960 : Grand prix du Locle (Suisse) : 1er Guglicino Garello, 2ème Jean Milesi
1961 : Milan-San Remo (Italie) : Milesi finit 102ème
1963 : Tour de Haute-Loire : 1er Jean Stablinski, 3ème Jean Milesi.
Participation à la course de côte de Ganagobie le 17 mars 1963 (amateur ACO)
Vainqueur du Grand prix de Macon 1963
1964 : Critérium national : 1er Raymond Poulidor, 9ème Jean Milesi
1965 : Critérium national : 1er Jacques Anquetil, 8ème Jean Milesi
En 1968, Jean Milesi a 33 ans. Il décide de mettre fin à sa carrière professionnelle : "En 67, j'ai fait le Tour d'Italie et le Tour d'Espagne. Cette année-là, le Tour faisait étape à Digne mais je ne me sentais pas de le faire. Je l'avais fait 7 fois et les avais tous terminé. J'en avais "ras la casquette" comme on dit ! En 68, j'ai fait pour la troisième fois le Tour d'Espagne. J'ai arrêté en mai 1968, au moment des événements. Certains revendiquaient, moi je me suis arrêté de courir. J'avais pris un commerce à Sorgues où j'habitais depuis 1961 et je suis resté 20 ans avant de revenir au vélo". Mais cette passion qui ne l'avait jamais quittée va se faire de plus en plus présente au point que dès 1990 il va participer au Tour de France, le précédant dans la caravane publicitaire au volant d'une voiture de la société KÄRCHER. Et cela trois années de suite. Et c'est encore comme pilote du véhicule d'un commissaire de course, d'un docteur ou d'invités qu'on le retrouve chaque année depuis février 1990 au départ du Tour Méditerranéen, une course à étapes organisée par son ami Lucien Aimar. Difficile de parler de Jean Milesi sans évoquer pour terminer trois autres Dignois : Louis Boutin qui l'entraîna à ses débuts, Louis Segond qui fut son conseiller et entraîneur, et enfin l'infatigable Jean Bonnet, son plus fidèle et inconditionnel supporter.

Merci à Guy REYMOND - Archives communales de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence)

1954 - amateur
2ème de la Ronde de la Saint-Pancrace à Oraison
2ème à Sainte-Tulle
9ème du G.P de la Nouvelle maison de Paris à Carpentras

1955 - amateur
Champion de Provence
1er du G.P des commerçants de Villeneuve-les-Avignon
8ème de la Ronde de la Saint-Pancrace à Oraison
8ème du G.P des commerçants à Manosque
10ème du G.P du 1er mai à Sainte-Tulle
10ème du Prix de Manosque

1956 - indépendant
1er de Nice-Puget-Théniers-Nice
1er du G.P de Cabannes - Souvenir Veynes-Berthet
1er à la Colline Saint-Jacques de Cavaillon
1er du Prix Saint-François à Fréjus
1er du G.P de Château-Arnoux
3ème du Championnat de Provence à Antibes
6ème du G.P de la Municipalité de Pertuis
6ème du G.P des commercçants de Gardanne
6ème du G.P Antargaz à Miramas
6ème du G.P de la Ville de Carcès
7ème du Championnat de la 9° Région militaire
8ème du Championnat de France
8ème du Prix des Commerçants à Manosque
8ème de la Ronde de la Saint-Pancrace à Oraison
9ème de la Route du Vin à Uzès
20ème du G.P Joseph Festier à Toulon

1957 - indépendant - LIBÉRIA
Champion de France militaire
1er à Nice le 7 avril
2ème à Cours le 6 août
3ème du Championnat de Provence à Aix le 16 juin
3ème de Nice-Annot le 22 septembre
5ème de la Ronde de la Saint-Pancrace à Oraison
Participe au Tour du Var
- 1er de la 2ème étape (a)

1958 - indépendant - LIBÉRIA
1er du G.P de la ville de Riom
1er du G.P d'Espéraza
1er à Manosque
1er de la Ronde du corso au Puy Sainte-Réparade
1er à Montbrison
2ème à l'Ile-sur-Sorgue
2ème de Béziers-Avignon
2ème à Volonne
2ème du G.P de la ville de Mondragon
3ème de Torino-Nice
- 2ème de la 1ère étape (b)
- 3ème de la 1ère étape (c)
3ème à Peruis
3ème à Gap
4ème de Digne-Nice
5ème du Prix des Grandes Marques
- 1er de la 1ère étape (b)
- 2ème de la 2ème étape (b)
5ème du Circuit du Mont Blanc à Annecy
5ème du G.P des Fêtes de la Saint-Gilles à Cavaillon
6ème du G.P de la ville de Monteux
9ème du G.P du Théâtre Romain à Fréjus
14ème G.P de Crest (G.P Ricard)
16ème du G.P de Pâques à Vals-les-Bains
18ème du G.P de Chabreuil
Participe au Tour du Sud-Est
- 5ème de la 2ème étape
Eliminé au Critérium du Dauphiné Libéré (6ème étape)

1959 - LIBÉRIA
1er du Critérium des Basses-Alpes à Oraison
1er à Beaucaire
1er à Saint-Chamond
1er à Saint-Vallier
2ème de Bourg-Genève-Bourg
7ème du Tour du Sud-Est
- 1er de la 1ère étape
- 1er de la 4ème étape
8ème du G.P du Midi Libre
- 1er de la 1ère étape
- 3ème de la 3ème étape (b)
13ème du Championnat de France
26ème de Gênes-Nice
35ème de Paris-Nice-Roma
37ème du Tour de l'Ouest
53ème de Paris-Tours
56ème du Critérium du Dauphiné Libéré
113ème du Giro di Lombardia
Participe au Tour du Var
- 1er de la 1ère étape
Abandon au Tour de Suisse
Abandon au Critérium National

1960 - LIBÉRIA-GRAMMONT
2ème du G.P du Locle
3ème à Sète
3ème à Nevers
6ème du Tour du Loiret
8ème du Critérium de l'Ile de Man à Douglas
9ème du G.P du Midi Libre
- 3ème de la 2ème étape
55ème du Tour de France
- 5ème de la 2ème étape
- 6ème de la 8ème étape
Abandon au Critérium du Dauphiné Libéré
Abandon au Critérium National
Abandon à Paris-Nice (7ème étape)

1961 - LIBÉRIA-GRAMMONT
3ème à Sète
5ème du G.P de Saint-Raphaël
5ème des Boucles de Rocquevaire
9ème du G.P de La Seyne
8ème du Tour du Var
- 4ème de la 2ème étape (b)
10ème du G.P du Midi Libre
- 4ème de la 4ème étape
10ème du Critérium National
19ème de Paris-Nice
- 6ème de la 1ère étape
- 10ème de la 4ème étape
26ème du Critérium du Dauphiné Libéré
- 4ème de la 5ème étape
34ème du Tour de France
- 9ème de la 7ème étape
56ème de Paris-Roubaix
83ème de Paris-Tours
102ème de Milano-San Remo
Participe au Tour de l'Aude
- 2ème de la 3ème étape

1962 - LIBÉRIA-GRAMMONT
2ème du Tour de l'Hérault
2ème à Julienas (Esp)
6ème du Critérium National
7ème de la Ronde de Pierrelatte
8ème du G.P du Vercors à Villard-de-Lans
10ème du Championnat de France
10ème des Boucles de la Seine
12ème du Tour du Var
- 1er du classement du meilleur grimpeur
- 1er de la 2ème étape
44ème du Giro d'Italia
- 3ème de la 17ème étape
61ème du Tour de France
- 10ème de la 9ème étape
Abandon au Tour du Sud-Est
Abandon à Paris-Nice (9ème étape "b")

1963 - MERCIER-BP-HUTCHINSON
1er du G.P Martini à Mâcon
2ème de la Ronde de Seignelay
2ème à Saint-Just-la-Pendue
2ème à La Touloubre
3ème du Tour de Haute-Loire au Puy
3ème du Critérium de Quillan
4ème du G.P de Saint-Céré
5ème du G.P de Thizy
21ème du Championnat de France
42ème du Critérium du Dauphiné Libéré
68ème du Tour de France
72ème de Paris-Roubaix
88ème de Paris-Bruxelles
Abandon au Critérium National
Participe au G.P du Midi Libre
- 5ème de la 5ème étape

1964 - MARGNAT-PALOMA
1er à La Clayette
2ème du Critérium international d'Issoire
3ème du G.P de La Seyne
3ème à Vailly-sur-Sauldre
5ème du Tour de l'Hérault
9ème de Paris-Nice
- 5ème de la 1ère étape
9ème du Critérium National du Printemps
- 9ème de l'épreuve en côte
- 9ème de l'épreuve contre-la-montre
10ème du G.P de Monaco
12ème de la Ronde d'Auvergne
13ème de Nice-Gênes
14ème du Circuit du Provençal
- 2ème de la 3ème étape
- 8ème de la 2ème étape (b)
20ème du Championnat de France
51ème de Paris-Bruxelles
52ème du Critérium du Dauphiné Libéré
64ème de Paris-Roubaix
77ème du Tour de France

1965 - MARGNAT-PALOMA
3ème du G.P de la Trinité à Guéret
4ème du G.P du Midi Libre
- 5ème de la 1ère étape
- 5ème de la 4ème étape
5ème à Aix en Provence
6ème du Tour de l'Hérault
8ème du Critérium National
- 5ème de l'épreuve en côte
- 6ème de l'épreuve en ligne
12ème du Championnat de France
21ème du Tour de Romandie
- 1er de la 1ère étape (a)
- 3ème du classement du meilleur grimpeur
30ème du G.P de la Bicicleta Eibarresa
31ème de Paris-Nice
- 8ème de la 5ème étape
41ème de Milano-San Remo
51ème du Critérium du Dauphiné Libéré
94ème du Tour de France
- 4ème de la 20ème étape

Jean MILESI remporte la première demi-étape
Genève-Martigny du Tour de Romandie 1965

1966 - FORD FRANCE-GITANE
3ème de la Ronde de Seignelay
3ème à Miramas
4ème du G.P de Monaco
7ème du Tour de l'Hérault
13ème de Gênes-Nice
15ème du Tour de Romandie
- 7ème de la 4ème étape
- 8ème de la 3ème étape (a)
- 10ème de la 2ème étape
16ème du Critérium National
32ème du Championnat de France
36ème du G.P de la Bicicleta Eibareresa
67ème du Giro d'Italia
- 5ème de la 8ème étape
79ème du Tour de France
Participe aux Boucles Pertuisiennes
- 1er de la 1ère étape
- 4ème de la 2ème étape

1967 - BIC
7ème des Boucles de la Seine
8ème du G.P du Midi Libre
- 3ème de la 1ère étape
66ème du Giro d'Italia
Abandon au Critérium National
Abandon à la Vuelta a España

1968 - BIC
Abandon au G.P de la Bicicleta Eibarresa
Abandon au Critérium National
Abandon à la Vuelta a España


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 27/09/2014 à 12:00

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2018 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126