Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
L'exploit de Charly Gaul - Tour de France 195817 novembre 2018  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Coll. P. Weecxsteen

Coups de Pédales

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2018

     Classement UCI

     Calendrier 2018

     Coupe France 2018

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

Liens cyclistes

L'actualité

Ajouter aux favoris

21ème étape : Briançon-Aix les bains (219 km)



Charly Gaul s'envole dans la Chartreuse

Cols : Lautaret, Luitel, Porte, Cucheron et Granier

Au matin de la dernière étape alpestre empruntant les cols de la Chartreuse et deux jours avant le contre-la-montre de 74 km Besançon-Dijon, trois coureurs peuvent encore espérer gagner le tour: le maillot jaune : Raphaël Géminiani, leader de l'équipe du Centre-Midi, l'italien Favero, classé 2ème à 3'47", et surtout le vainqueur de l'édition précédente, Jacques Anquetil, classé 3ème à 7'52", qui peut espérer remonter son handicap grâce au contre-la-montre. Personne ne se soucie plus du luxembourgeois Charly Gaul, défaillant dans les deux premières étapes alpestres, et qui pointe à la 6ème place avec un retard de 16'3s".
Le mauvais temps, un ciel d'encre et une pluie glaciale pénétrante, et les cols de la Chartreuse vont pourtant permettre à Charly Gaul de se replacer. Dès le Luitel, Gaul attaque et lâche ses adversaires. Derrière, c'est la débandade. Aidé par ses coéquipiers Rohrbach, puis Dotto, Géminiani tente peut-être trop vite de limiter les dégats, mais il est rapidement débordé. Aux prises avec une défaillance, il sera diagnostiqué un point de congestion, Anquetil s'effondre dans le col de Porte. L'avance de Gaul sur Géminiani augmente régulièrement : 5'30" au sommet de Porte, 7'50" au Cucheron, 12'20" au Granier !
A l'arrivée de cette étape dantesque, Gaul précède le belge Adriaenssens, classé 2ème, de 7'50", Favero, classé 3ème, de 10'09", Géminiani, classé 7ème, de 14'35", Bobet, classé 10ème, de 19'01" et Anquetil, classé 14ème, de 23'14".
Le maillot jaune passe sur les épaules de Favero qui précède Géminiani de 39" et Gaul de 1'07", retard que Gaul comblera facilement en remportant le contre-la-montre entre Besançon et Dijon. Voyant ses illusions s'envoler et sachant, qu'à 33 ans passés, une pareille chance de remporter le Tour ne se reproduira plus, Géminiani éclate en sanglots et accuse de "Judas" ses partenaires de l'équipe de France qui n'ont pas voulu ou surtout pas pu l'aider à contrer l'attaque de Gaul.

         Merci à Didier Béoutis.


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2018 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126