Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Les dernières infos...17 avril 2014  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Jeu-concours 2013

Coll. P. Weecxsteen

Coups de Pédales

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2014

     Classement UCI

     Calendrier 2014

     Coupe de France 2014

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

Liens cyclistes

L'actualité

Ajouter aux favoris



 

Ferdinando Terruzzi est décédé

Décès de Marek Galinski

Jean Gilson est décédé

Kay Werner Nielsen est décédé

Décès de Roland Gruber

Horst Holzmann est décédé

Kristof Goddaert est décédé

Décès de Hans Andresen

Emile Guérinel est décédé

Décès de Renzo Zanazzi

Disparition de Guy Butteux

Décès d'Amand Audaire

Arnaud Coyot est décédé

Décès d'Albert Chaumarat

Décès d'Aldo Bolzan

Albert Bourlon n'est plus !

Yves Gourd est décédé

Décès d'Evasio Picco

Stanislaw Szozda est mort

Michel Toupin est décédé

Disparition d'Ahmed Kebaili

Décès de Michel Gonzales

Raymond Delisle est décédé

Décès de Cleto Maule

Décès d'Emilio Croci-Torti



11 avril 2014


Ferdinando Terruzzi et Reginald Arnold

Lire l'article de la Gazzetta dello Sport.



7 avril 2014



L'ancien coureur cycliste polonais Marek Galinski est décédé dans un accident de voiture dans la nuit du dimanche au lundi 17 mars 2014, a indiqué le Comité olympique polonais lundi. Il était âgé de 39 ans. Marek Galinski a quitté la route dans un virage et sa voiture a heurté un arbre dans la région de Jedrzejow, dans le sud de la Pologne. Il revenait d'un stage à Chypre et rentrait chez lui en voiture après avoir atterri à Cracovie.
Marek Galinski a surtout été actif en cyclo-cross et en mountainbike de 1996 à 2012. Il a été neuf fois champion de Pologne de VTT et a participé à quatre reprises aux Jeux Olympiques en mountainbike cross-country: en 1996 (29ème), 2000 (21ème), 2004 (14ème) et 2008 (13ème). Il avait pris la 2ème place de la manche de Coupe du Monde de Sankt-Wendel en 2001, derrière le Suisse Christoph Sausser.
Marek Galinski était devenu entraîneur de l'équipe polonaise après avoir mis fin à sa carrière en 2012. Il est ensuite devenu coach de l'équipe russe de mountainbike. Il était marié et avait deux enfants.

Merci à Gérard Vidal



28 mars 2014



Merci à Jean-Pierre Ropet.



15 mars 2014


Kay Werner Nielsen avec Palle Lykke Jensen en 1958

Kay Werner Nielsen in memoriam

Thursday 13th of March died in Copenhagen the former professional top-rider Kay Werner Nielsen at the age of 92.
Nielsen was the first real Danish Sixday-Star. He won in 1951 in Copenhagen the first of his 14 6-Days wins and achieved the last ten years later in 1961. He was the man, who created the legend of the famous Danish “Team No. 7”, always in the Danish colors. His first partner was Evan Klamer, but in 1958 he teamed with Palle Lykke, with whom he won 8 6-Days. Later on teams like Frank - Ørsted, Veggerby - Madsen and in recent years Mørkøv - Rasmussen have carried on the great traditions.
Nielsen was also an endurance-rider of high international standard. 13 times in a row, from 1948 to 1960, he won the Danish pro Championship in 5 Km indiv. Pursuit and three times he was on the podium in the World Championships in the same discipline with silver in Zurich 1953 (beaten by the legendary Sid Patterson in the finale) and two times bronze in Milano 1951 and in Copenhagen 1956. In 1956 he was beaten by Jacques Anquetil in the ½ finale. Anquetil lost the finale to Italian Messina, but afterwards Anquetil said to L’Equipe, that is was in fact Nielsen and not Messina who defeated him in Copenhagen…
In September 1956, at the age of 35, Nielsen made an attempt on the hour-record in Vigorelli/Milan. With 45,306 Km he didn’t beat the World Record, but his result was among the very best achieved so far, and it was for many years a Danish Record.
After his career Nielsen was for some years President of the Danish Pro Cycling Federation and from 1977 until 1983 sport director at the 6-Days in Forum/Copenhagen.

Merci à Henrik Elmgreen



14 mars 2014



Roland Gruber, organisateur du Tour du Loiret cycliste et ancien président du Cercle Gambetta Orléans Orléans (CGOL), s'est éteint ce matin à l'aube. Hospitalisé depuis plusieurs jours, il est décédé des suites d'une longue maladie. Il était né le 28 octobre 1932 à Jeu-les-Bois (Indre).

Source : larep.fr
Merci à Gérard Vidal



28 février 2014



Horst HOLZMANN (coureur professionnel 1952-1960) est décédé le 26 février 2014 à Neu-Isenburg (Hessen) à l'âge de 83 ans. Il était né le 27 avril 1930 dans cette même localité. Il avait été Champion d'Allemagne amateur en 1951. La même année, il remportait le Rund um Köln amateur. Par la suite, il fera les beaux jours de bon nombre de courses de 6 jours à travers le monde.
Merci à Peter Rohracker
Source : Frankfurter Neue Presse



18 février 2014



Kristof GODDAERT tué dans un accident :
Le cycliste belge Kristof Goddaert est décédé mardi à l'âge de 27 ans suite à un accident de la circulation. Alors qu'il s'entraînait, il a été victime d'une chute et a été heurté par un autobus. Kristof Goddaert courait pour la formation suisse IAM depuis l'année dernière. Il était auparavant passé par les équipes Davitamon, TopSport et AG2R-La Mondiale.
Il était né le 21 novembre 1986 à Sint-Niklaas.
Toute l'équipe de Mémoire du Cyclisme s'associe à la peine et à la douleur de sa famille, ses proches et ses amis.

Source : L'Équipe



7 février 2014



Le coureur danois Hans Edmund Andresen est décédé, à l'âge de 86 ans. Andresen était le premier Danois à avoir accompli le Tour de France. C'était en 1958, comme membre de l'équipe internationale. Ils étaient 4 Danois au depart, mais Frirz Ravn, Eluf Dalgaard et Kai Allan Olsen abandonnèrent. Andresen se classera 62ème au classement général final. Dans la 17ème étape, étape remportée par André Darrigade, il se classera à la 5ème place. Après cet exploit, il sera applaudi par 8.000 spectateurs sur le vélodrome d'Ordrup, près de Copenhague. A l'époque, il était considéré comme un véritable héros du cyclisme danois.
Comme amateur, Andresen termina à la seconde place du Championnat du Monde sur route à Solingen en 1954. En 1955, il remportait le Tour d'Egypte en 1955. Professionnel en octobre 1956, il disputa également bon nombre d'épreuves de 6 jours (3ème à Aarhus en 1960 avec Bendy Pedersen).
Merci à Henrik Elmgreen.


L'équipe internationale au Tour de France 1958.
Les quatres danois Andresen, Dalgaard, Olsen et Ravn (les quatres derniers de gauche a droite).



3 février 2014



Il était né le 3 juin 1929 à Romagné. Emile Guérinel vient de nous quitter. Celui qui fut professionnel de 1952 à 1959 avait remporté à deux reprises le G.P de Plouay. En 1951, à seulement 22 ans, il en avait d'ailleurs surpris plus d'un en s'imposant sous la pluie et dans le vent devant Guy Butteux et Jean Erussard. L'année suivante, il remettait ça en gagnant face à 97 coureurs et devant Jean Bobet et François Mahé ! Ce dernier avait attendu Guérinel dans les derniers kilomètres : grosse erreur qui lui fut fatale...
Source : sportbreizh



1er février 2014



L'ancien champion Italien Renzo ZANAZZI est décédé le 28 janvier dernier à Milan. Il était né le 5 avril 1924 à Gazzuolo.
Professionnel de 1946 à 1953, il compte à son palmarès 3 victoires d'étapes sur son "Giro" national. Il portera même le maillot rose pendant quatre jours en 1947. Il fut également l'équipier de Gino Bartali. En 1947, c'est la course Zürich-Lausanne qu'il remporte de main de maître en réglant au sprint Tarchini, Lang, et Koblet.

Merci à Giuseppe Figini.



5 janvier 2014



L'ancien coureur pro Guy Butteux est décédé à l'âge de 93 ans en Nouvelle-Calédonie. Même s'il était né à l'extérieur de la région, le coureur était Breton et surtout Quimpérois : il porta d'ailleurs les couleurs d'Arrow. De la carrière de ce sprinteur, on retiendra surtout cette dernière ligne droite victorieuse en 1947 à Châteaulin. Butteux s'était payé le luxe de remonter et de battre Louison Bobet dans les ultimes mètres du Circuit de l'Aulne. Il termina également 2ème à Plouay en 1949 et 1951 et demeura professionnel de 1946 à 1955.
Merci à Michel Montagne.



22 décembre 2013



Poulain des cycles STELLA au début de sa carrière, Amand AUDAIRE est décédé le vendredi 20 décembre 2013, chez lui, à Saint-Sébastien-sur-Loire. Il était âgé de 89 ans (né le 28 septembre 1924). Professionnel de 1947 à 1959, il porta les couleurs de STELLA, GITANE, ARLIGUIE, ARROW et PEUGEOT. Il participa à 4 Tours de France dans les années cinquante, et il possède l'un des plus beau palmarès des coureurs de Loire-Atlantique. Vainqueur de trois circuits de la vallée de la Loire en 1947, 1949 et 1956, de deux circuits de l'Aulne en 1948 et 1957 devant Albert BOUVET. Vainqueur du grand prix de Plouay 1949, des boucles de la Seine 1953, du Tour de Normandie 1956, et d'un grand nombre de courses de pardon. Ses obsèques se dérouleront le mardi 24 décembre 2013 en l'église de Saint-Sébastien-sur-Loire (44).
Merci à Jean-Marie Letailleur.



24 novembre 2013

L'ex-cycliste professionnel Arnaud Coyot est décédé ce dimanche vers 16 heures des suites d'un grave accident de voiture. L'accident a eu lieu ce matin vers 6h30 dans la commune d'Allonne (Oise). Passager arrière d'un véhicule, Arnaud Coyot (33 ans), ex-cycliste professionnel passé dans les rangs de Cofidis, d'Unibet, de la Caisse d'Epargne et de Saur-Sojasun, avait été gravement blessé. D'après les premières constatations, le conducteur de la voiture a perdu le contrôle de son véhicule pour une raison qui reste à déterminer.
Le véhicule était conduit par Guillaume Levarlet, également cycliste professionnel (Cofidis), qui, d'après nos informations, était alcoolisé au moment de l'accident. Il s'en est sorti indemne. Tout comme le troisième passager, un autre coureur professionnel, Sébastien Minard (AG2R La Mondiale).
Arnaud Coyot, ancien vice-champion de France sur route (2008) et 10ème de Paris-Roubaix en 2005, avait été pris en charge par les pompiers de Beauvais. Souffrant d'un traumatisme crânien, il avait ensuite été transféré à l'hôpital d'Amiens (Somme) compte tenu de son état.
Arnaud Coyot était né le 6 octobre 1980 à Beauvais (Oise) et domicilié à Creil depuis plusieurs années. Guillaume Levarlet vit à Bresles, Sébastien Minard à Verneuil-en-Halatte.

Source : leparisien.fr



3 novembre 2013

Nous venons d'apprendre le décès d'Albert Chaumarat, survenu le 1er novembre 2013 à Bessan.
L'inhumation aura lieu le 4 novembre 2013 à Bessan, dans le Gard.
Il était né le 8 juillet 1925 au Chambon-Feugerolles dans la Loire.
Coureur cycliste de 1943 à 1956 - 150 victoires à son palmarès.
Participe au Premier Pas Dunlop l'année de la victoire de Geminiani, participation au Tour de France 1952 dans l'équipe Sud-Est France. Il fit les beaux jours des Six Jours de Saint-Etienne.
Participation au Dauphiné, au Critérium National, Paris Bruxelles, Tour du Maroc etc... Directeur sportif de la Roue d'Or de Saint-Etienne dans les années 1970.
Merci à Pierre Rivory



23 octobre 2013

L'ancien Champion Luxembourgeois Aldo Bolzan est décédé le lundi 21 octobre à Luxembourg-Ville. Il était né le 6 septembre 1933 à Esch-sur-Alzette. Né Italien, il avait été naturalisé Luxembourgeois le 23 juillet 1960. Aldo Bolzan a été cycliste professionnel de 1956 à 1962. Il a participé à six reprises au Tour de France et à trois fois au Tour d'Italie. En 1958, il a terminé 3ème d'une étape de la Grande Boucle et a contribué à la victoire finale de Charly Gaul dont il a été le coéquipier de 1958 à 1962. Il a terminé 2ème du Tour du Luxembourg en 1959 et 1960. Il a participé également aux championnats nationaux luxembourgeois qu'il a terminé à la 3ème place en 1960 et en 1961.
Merci à Fernand Thill.



17 octobre 2013

Albert Bourlon n'est plus !
Depuis la soirée de présentation de Paris-Bourges, le 26 septembre, on le savait très malade et entré à l'hôpital. Albert Bourlon nous a quitté ce mercredi après-midi. Né à Sancergues le 23 novembre 1916, fils de paysan, il détient le record de la plus longue échappée victorieuse de l'histoire du Tour de France, 253 km en solitaire entre Carcassonne et Luchon en 1947.
Plus d'informations dans le journal "Le Berry" du jeudi 17 octobre.
Source : leberry.fr



6 octobre 2013



Coursier qui ne se liait pas facilement, taiseux et solitaire, Yves Gourd faisait sa course sans s'occuper de quiconque. Mis à part ses deux frères Lucien et Yvon, il ne fréquentait personne dans le peloton. Ce petit gabarit véritable boule de nerfs, explosif en bosse et solide rouleur est toujours resté un coureur trop méconnu du grand public. Il créa une belle surprise lors de son premier titre du Limousin, quand, dans la dernière épreuve (85 km CLM) il atomisa tous les meilleurs coureurs du comité pour décrocher la palme. Sur le moment beaucoup pensèrent que ce résultat restait chanceux. Mais deux ans plus tard il eut la délicatesse de recommencer justifiant le vieil adage "le facteur sonne toujours deux fois" faisant taire une bonne fois pour toutes tous les esprits chagrins. Deux autres courses ont situé notre homme sur la planète cycliste, le G.P de Belvès pro qu'il s'octroya devant V.Huot, A.Dupré, A.Lesca etc... et son formidable G.P de Saint-Julien où il fit exploser à la pédale le tout nouveau champion du Limousin R.Poulidor en personne. Dommage que ce très bon coursier ne fut pas accompagné plus souvent, par la motivation et l'envie de réaliser de belles courses. Après sa jolie carrière régionale, il deviendra gardien d'immeuble, puis chauffeur de bus. Ce solitaire dans l'âme qui avait coupé tout contact avec le milieu du cyclisme, vient de nous quitter le 1er octobre à l'âge de 83 ans. Il était à Romans-sur-Isère.
Il avait porté les couleurs des clubs de : Stade Foyen 1948 à 1950, Girondins de Bordeaux 1951 à 1953, Association Sportive Eymetoise 1954 à 1960 et Sainte Foy La Grande pour sa dernière saison en 1961.
Ses principales victoires :
Champion de Guyenne sur route des sociétés avec le Stade Foyen 1950
G.P. de Réaux-Vélines 1950 et 1951
Talence-Labouheyre 1951
G.P de Saint-Emilion et Sauveterre-de-Guyenne 1952
2ème du championnat de France militaire sur route 1952
1er du Tour du Bergeracois 1953
1er des G.P de :
Le Fleix, Cercoux 1953
Pellegrue, Le Fleix 1954
Langon, Eymet, les grands vins de Bergerac 1955
Le grand huit Baignois, nocturne de Montpon 1956
Le Pizou, le Philips à Langon, Belvès 1957
Chalais 1958
Augignac, Saint-Julien 1959
L'Isle sur Dordogne 1960.

Merci à Gérard Descoubes (sudgirondecyclisme.fr)



2 octobre 2013


© Jean-Marie Letailleur

Nous apprenons le décès d'Evasio PICCO, survenu le samedi 28 septembre 2013 dans la maison de retraite de Gattières dans les Alpes-Maritimes, à l'âge de 94 ans.
Evasio comptait parmi les tous meilleurs sprinteurs parisiens au début des années 40 avec une préférence pour sa piste fétiche de Saint-Denis, où il remporta un très grand nombre de succès. A fin de sa carrière cycliste, il ouvrit un magasin de cycles à Asnières et devint dirigeant en compagnie de Jean BIDOT du Vélo Club de Clichy. L'un de ses passe-temps favori résidait aussi dans la cueillette des champignons et les promenades dans les forets de Corrèze où il possédait un demeure.
Evasio PICCO était né le 7 mars 1920 à Bordano dans le Frioul italien.
La cérémonie funéraire se déroulera le jeudi 3 octobre 2013 à 16 heures au cimetière de Gennevilliers-Village, dans le département des Hauts-de-Seine (92).



25 septembre 2013



Le Polonais Stanislaw Szozda, Champion du Monde amateur du contre-la-montre par équipes (1973 et 1975) et vice-champion olympique par équipes (1972 et 1976), est décédé à l'âge de 62 ans des suites d'une grave maladie.
Vice-champion du monde amateur sur route en 1973, vainqueur de la Course de la Paix en 1974 et du Tour de Pologne en 1971, Szozda avait mis fin à sa carrière à l'âge de 28 ans, après une chute lors d'une étape de la Course de la Paix en 1978. Depuis quelques mois, il souffrait d'une grave maladie.
Il était né Dobromierz le 25 septembre 1950 et il est décédé à Wroclaw le 23 septembre dernier



11 septembre 2013


© Jean-Marie Letailleur

C'est un personnage du cyclisme francilien qui nous a quitté le 26 juillet dernier, alors que la plupart d'entre nous étions en vacance, loin de lui. Michel TOUPIN a été retrouvé devant chez lui, inerte au volant de son véhicule, victime d'une embolie pulmonaire sous cette forte chaleur du moment. Il était âgé seulement de 58 ans et comme on pourrait dire, "il n'a pas fait faire des affaires au médecin qu'il n'a jamais consulté en trente ans". La plupart de ses copains lui louaient une insolente santé... malgré toutes les libertés qu'il s'accordait.
Michel avait débuté à l'A.S. de Corbeil Essonnes en 1970, puis étaient devenu Champion de l'Ile-de-France des débutants sous les couleurs de Longjumeau. Nous étions en 1973 et peu de jeunes champions franciliens de l'époque lui résistaient, et cela le rendait irrésistible dans sa tête. Les qualités existaient, mais le "cigare a tout brulé..."
Ce fut son grand défaut, ce qu'il finit par reconnaitre, après huit année en toutes catégories couronné d'une dizaine de victoires, mais pas en rapport avec ce qu'il laissait entrevoir... La Route de France et des sélections avec les "popofs" ont eu raison du téméraire... Sacré Michel !
Bout-en-train intarissable, il manque beaucoup a ses potes du vélo.
Jean-Marie Letailleur



10 septembre 2013


© Jean-Marie Letailleur

L'illustre cycliste algérien Ahmed Kebaili, premier coureur africain à avoir participé au Tour de France en 1950, est décédé dimanche 8 septembre à Blida, à l'âge de 88 ans suite à une longue maladie, a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC). Le président de la FAC, Rachid Fezouine, a tenu à rendre hommage au défunt, inhumé dimanche, en déclarant à l'APS que "l'Algérie vient de perdre une icône du cyclisme africain et international". "Kebaïli était le premier cycliste africain à participer au Tour de France en 1950, il était également le président d'honneur de la Fédération. Je présente au nom de la famille du cyclisme algérien mes sincères condoléances à sa famille", a-t-il ajouté. Ahmed Kebaïli, né le 21 février 1925 à Blida, avait embrassé une carrière professionnelle de 1948 à 1955, durant laquelle il avait remporté plusieurs courses prestigieuses dont des étapes dans le Tour d'Algérie, de Suisse et du Maroc. Le Tour de France cycliste avait rendu hommage au cycliste algérien lors de sa dernière édition courue en juillet 2013, en invitant Ahmed Kebaïli et son épouse lors d'une étape du Tour 2013.
Toute l'équipes de Mémoire du Cyclisme s'associe à la peine de sa famille en présentant ses plus sincères condoléances.
Source : El Moudjahid.



23 août 2013


© Jean-Marie Letailleur

Le fin et racé petit athlète brun était certainement le plus rapide routier sprinter de tout le grand Sud-Ouest. Seuls les très grands finisseurs du genre : A.Darrigade, R.Van Steenbergen ou R.Van Looy pouvaient se targuer de le battre. Même si les deux cents derniers mètres restaient son royaume, à ses débuts il avait été un coureur offensif. Souvent il lançait la course avec des tentatives de fugues répétées, cela lui a permis de vaincre en solitaire ou de régler des petits groupes d'échappés. Mais une fois que ses adversaires connurent sa redoutable vitesse terminale, plus personne ne voulut rouler avec lui dans les échappées. Ce qui obligea Michel à changer radicalement sa façon de courir, il devint plus économe de ses efforts pour libérer ses forces vives en vue de l'arrivée. Dès 1954 il avait été retenu dans la présélection de l'équipe du Sud-Ouest pour le Tour de France, se trouvant trop jeune il avait refusé la sélection. Son passage chez les pros en 1958 dans le groupe Peugeot, fût un fiasco complet, retenu pour disputer Paris-Nice, la course au soleil pour ne pas déroger à ses habitudes se disputa sous des trombes d'eau et un froid sibérien. N'ayant pas participé aux courses de début de saison, souffrant d'un genou et hors de forme il se retira dès la deuxième étape. Bien qu'il sembla ne s'être jamais adapté au rythme et à la distance des courses pros, ne fut-il pas surtout écœuré par le salaire de misère touché par les néo-pros de l'époque sans commune mesure avec les gains glanés par un bon indépendant ? Sans moral tout le reste de la saison, le choix fut vite fait il se fit reclasser indépendant dès l'année suivante, pour retrouver tout aussitôt sa place de patron du grand Sud-Ouest. Il s'est imposé au moins une fois dans toutes les grandes classiques de la région : Angoulême-Rochefort 53 , Bordeaux-Mussidan 53, Tour du Blayais 53, Bordeaux-Royan 54, Bordeaux-Rochefort 55 et 56, Bordeaux-Eymet 55 et 56, Bordeaux-Dax 56 et 61, Bordeaux-Bayonne 57, Bordeaux-Périgueux 62 et 63, seul Bordeaux-Saintes lui échappa (2ème en 63 battu par F.Delort). Il a en outre accroché à son palmarès tous les grands prix et circuits du grand Sud-Ouest. Après avoir bousculé les pelotons pendant près de vingt ans Michel Gonzalez raccrochait son vélo fin 1968, laissant son nom gravé en lettres d'or au firmament de l'histoire du cyclisme régional.

Michel avait débuté au CAM de Bordeaux en 1951 puis avait porté les couleurs de l'U.S. Bouscataise en 52 et 53, Girondins de Bordeaux 54 à 57, V.C. Hendayais 58 et 59, Guidon Bayonnais 60 à 63, V.C. Hendayais 64 à 68.

Il était né le 1e octobre 1933 au Boucau où il est décédé ce 7 août 2013. Il luttait depuis trois ans contre un cancer de l'estomac.

Anecdote :
Dans les juteux criteriums de la région, les pros n'aimaient pas voir le nom de M.Gonzalez sur les listes d'engagés. Ils savaient que pour sauver leur honneur de vedettes il fallait composer avec le petit boucalais. En 1962 pour avoir laissé le grand R.Van Steenbergen à une roue sur la grosse prime, il fut sermonné par les organisateurs. L'année suivante au même endroit tous les pros : J.Groussard, J.Grazyck, R.Wolfshohl, J.Gainche, F.Bahamontes etc… se liguèrent contre lui toute la course. Vexé il resta dans les roues pour venir ajuster tout le monde sur la ligne, suite à ce second crime de lèse-majesté il sera interdit de courir à Bourcefranc. Une autre fois à Chef-Boutonne échappé avec R.Altig il fait toutes les primes à l'Allemand, pour ne pas se montrer trop gourmand il laisse la gagne à Altig. Malgré cette faveur il devient indésirable à Chef-Boutonne. Pendant quelques années il ne sera plus engagé dans les critériums ouverts aux pros, seul l'organisateur de Labastide-d'Armagnac un de ses amis le prenait, lui faisant toutefois promettre de ne pas disputer les primes et encore moins l'arrivée. Il ne put supporter bien longtemps la cabale montée contre lui, il avertit donc les instances fédérales, la presse régionale, dans le même temps le journal l'Équipe se fit l'écho de l'injustice dont il était victime. Après une paire d'années, petit à petit tout rentra dans l'ordre permettant ainsi au prince des emballages de reprendre sa trajectoire lumineuse.

Gérard Descoubès - Sud-Gironde Cyclisme



11 août 2013


© Jean-Marie Letailleur

On a appris ce soir que le champion manchois Raymond Delisle s'est donné la mort à l'âge de 70 ans, ce dimanche, à Hébécrevon (Manche).
Du Tour de l'Ain, son ami sud-manchois, le speaker Daniel Mangeas, n'en revient pas : "Je suis avec d'anciens coureurs, qui se sont retrouvés souvent en peloton avec lui et nous sommes tous abasourdis". Même tristesse pour le maire d'Hébécrevon, Gilles Quinquenel : "On perd quelqu'un de bien et profondément humain".
Natif d'Ancteville il était devenu coureur professionnel en 1965, il avait alors participé à son 1er Tour de France. Il en fera 12 au total, dont celui de 1976 où il finira 4ème au classement général. Depuis quelques années, Raymond Delisle s'était reconverti dans l'hôtellerie, pour gérer avec son épouse Mireille, le château de la Roque, à Hébécrevon.
Source : Ouest-France



28 juillet 2013

Cleto Maule est décédé le 28 juillet 2013 à Punta Marana (Olbia) en Sardaigne (Italie) suite à une crise cardiaque. Il était né le 14 mars 1931 à Gambellara (Vicenza).



2 juillet 2013

Le Suisse Emilio Croci-Torti, est décédé le 2 juillet à son domicile de Stabio. Il avait 91 ans (né le 6 avril 1922 à Stabio).
Merci à Guy Crasset




Fichier mis à jour le : 11/04/2014 à 11:43

   Dernières news

Toutes les infos


Nord-Pas de Calais


Vélodrome couvert de Roubaix



 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2014 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126