Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Palmarès de Jean "Bim" Diederich (Lux)16 decembre 2018  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Coll. P. Weecxsteen

Coups de Pédales

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2018

     Classement UCI

     Calendrier 2018

     Coupe France 2018

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

Liens cyclistes

L'actualité

Ajouter aux favoris



Jean "Bim" DIEDERICH
né le 20 février 1922 à Esch-sur-Alzette
décédé le 6 décembre 2012 à Pétange

Petit par la taille, Grand par le talent !

Considéré comme l'encyclopédie vivante du cyclisme luxembourgeois, l'énumération de l'immense palmarès de Jean "Bim" Diederich s'avèrerait fastidieuse. Rappelons toutefois quelques brillants exploits.

C'est à Menton, terme de la 15ème étape du Tour de France 1950 que Jean "Bim" Diederich remporte en solitaire sa première victoire sur la Grande Boucle. Lors de cette fameuse étape courue sous une chaleur accablante, une soixantaine de concurrents n'hésitent pas à plonger avec leurs équipements dans les eaux accueillantes du golfe de Saint-Tropez pour une halte courte et improvisée.

Mais, l'événement qui marque la vie de Jean "Bim" Diederich et qui fait de sa personne une légende du sport cycliste est son attaque dans le "Mur de Grammont" lors du Tour de 1951. Celle-ci lui vaut la victoire de l'étape Reims-Gand, le 5 juillet 1951 et laisse penaud le monde du cyclisme international. Surnommé le "Duc de Grammont", il s'installe sur le trône en endossant le maillot jaune qu'il garde sur ses épaules pendant trois étapes consécutives. Depuis lors, il est entré dans l'histoire du Tour comme étant le "Duc de Grammont". On ajoutera qu'au cours de la 14ème étape Tarbes-Luchon le 19 juillet, Jean "Bim" Diederich se distingue une nouvelle fois en franchissant en première position le sommet du Tourmalet (2115 m).

Lors de l'édition 1952 de la Grande Boucle, au cours de la 5ème étape qui relie l'Enfer du Nord de Roubaix au Paradis de la Citadelle de Namur, l'as Luxembourgeois réussit un des exploits le plus sensationnel. Démarrant à six kilomètres du départ avec son compagnon Bintz et le régional Français François Vivier, le valeureux Luxembourgeois mène toute la course. A Namur, terme de l'étape, les spectateurs par dizaines de milliers, ont pris d'assaut la citadelle, et, depuis des heures, sous l'implacable soleil, attendent cet instant où le vainqueur franchira la ligne d'arrivée. Le décor est grandiose, impressionnant. La citadelle se dresse au-dessus du confluent Sambre et Meuse. Du sommet, le regard plonge vers la plaine qui s'étend à perte de vue. Sur ce promontoire s'élèvent les gradins du Stade des Jeux auxquels fait face un théâtre romain. Sur le frontispice où frappe le soleil, on lit : "Ludus pro patria". Tout à coup, un brouhaha de klaxons. Les directeurs techniques, debout sur leurs jeeps blanches, tel Ben Hur sur son char, font leur entrée sur le stade. Sur ce, comme les blés s'inclinent doucement sous les souffles de l'été, de même toutes les têtes se tournent d'un seul mouvement vers la côte où monte ce tonnerre d'applaudissements qui annonce l'apparition prochaine du leader. C'est lui, c'est bien lui, le petit gabarit, il est seul. C'est Jean "Bim" Diederich, le Luxembourgeois. Il gravit à vive allure les derniers lacets de la Route Merveilleuse. Les photographes braquent leurs appareils sur la ligne d'arrivée. Les journalistes sortent leurs blocs-notes et stylos, fixant d'un œil la route et de l'autre (ils font du strabisme) leur chronomètre. Les radios reporters parlent, parlent, parlent... en se haussant sur la pointe des pieds pour essayer de voir. Et en cette cohue, tandis que le service d'ordre donne des ordres et des coups de sifflet, tandis que les acclamations éclatent dans ce délire collectif, apparaissent trois "pin-up" tremblantes, un peu bousculées et souriantes... Mais, voilà le leader qui débouche sur l'esplanade pour entamer le tour du stade. Il lève le bras en signe de victoire alors qu'il coupe la ligne, après 160 kilomètres d'échappée. Aussitôt a-t-il mis le pied à terre que Jean "Bim" Diederich est la proie de cette horde qui le guette. On lui jette les trois filles dans les bras, l'une après l'autre, et joue gauche, joue droite, dix fois, vingt fois, on remet ça pour les photographes ! Après avoir reçu les baisers du vainqueur, Jean "Bim" Diederich reçoit la visite de son frère Nicolas, 24 ans. Nicolas Diederich est coureur, comme Jean "Bim" Diederich, mais dans la catégorie des amateurs. En ce dimanche, il fait avec trois copains 300 kilomètres à vélo pour embrasser son aîné victorieux. Il repart dans la soirée pour ramener à Pétange la gerbe de son frère, vainqueur à Namur.

A son retour au Grand-Duché, Nicolas est fêté comme un vainqueur ! Quant à Jean "Bim" Diederich, il reçoit au terme de l'étape, la prime du "meilleur combattant de la journée" tandis que la prime du "plus malchanceux de la journée" est attribuée à Robert Vanderstockt, pourtant brillant troisième.

En effet, après avoir connu le bonheur suprême en revêtant la tunique jaune du leader du classement général, Robert Vanderstockt doit vite déchanter. Il abandonne le maillot jaune, après vérification, pour une seconde, à Lauredi. Le bel athlète éclate en sanglots. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Jean "Bim" Diederich. Lors de l'étape Namur-Metz, Jean "Bim" Diederich chute. Il n'a que quelques égratignures mais le levier de son changement de vitesse est brisé. La réparation lui coûte cinq minutes. Plus loin, Jean "Bim" Diederich reçoit un jet d'eau en pleine figure car la canicule règne en maître sur cette étape. Il est aveuglé et chute une deuxième fois. Bilan : quelques égratignures mais la roue avant est cette fois complètement déformée. Après s'être démené comme un beau diable pour rentrer sur le peloton, Jean "Bim" Diederich exténué franchit la ligne d'arrivée. Il est fort attardé. L'une des journées les plus sombres de sa carrière. Les jours qui suivent, Jean "Bim" Diederich connaît à nouveau la malchance. Il est victime d'une chute occasionnée par un motocycliste. Très mal en point physiquement et moralement, Jean "Bim" Diederich termine, en dehors des délais, l'étape des cols alpestres Alpe d'Huez-Sestrières. C'est là qu'il laisse filer les rescapés de cette grande aventure. Pourtant, huit jours après l'abandon à la Grande Boucle, Jean "Bim" Diederich remporte le Tour de Lorraine couru en deux étapes.

En mars 2003, afin d'honorer leur célèbre citoyen, les responsables communaux de Pétange décident d'instaurer une galerie "Bim Diederich" au premier étage du centre sportif. Celle-ci relate sous forme d'un petit musée, la carrière sportive de l'octogénaire toujours bon pied bon œil, intarissable sur ses exploits.

Chapeau Monsieur Diederich !

Merci à Michel Noël.

1941 - junior
5 victoires

1942 - amateur
45ème du Championnat d'Allemagne

1945 - junior
1er à Housse
1er à Ayeneux
1er du G.P de la Résisitance à Dippach
1er du G.P de la Libération à Moutfort
2ème à Huy
2ème de la Coupe Thomes Schmit à Bonnevoie
2ème du Tour du Luxembourg
- 2ème de la 1ère étape
- 6ème de la 2ème étape
2ème du G.P de la Victoire à Stembert
2ème à Kopstal
3ème à Tongres
4ème des 2 jours de Tongres
- 11ème de la 1ère étape
- 3ème de la 2ème étape
5ème du Championnat du Luxembourg
5ème à Andenne
6ème du G.P des Ardennes à Wiltz
Passe indépendant
1er du G.P de Belair
1er du G.P de Pétange
1er du G.P Albert Peffer à Leudelange
2ème du G.P de Bonnevoie
4ème à Housse
5ème à Lens-St Servais
Avec les Pros
4ème du G.P de la Libération à Lure
6ème du G.P François Faber
7ème du Critérium Franco-Belge

1946 - indépendant
2ème du G.P de Pétange
4ème à Binche
Avec les pros
2ème du Tour du Luxembourg
- 2ème de la 2ème étape
- 3ème de la 3ème étape
- 6ème de la 1ère étape
- 8ème de la 4ème étape
3ème du Circuit "Maine Libre"
- 6ème de la 1ère étape
- 6ème de la 2ème étape
6ème du G.P Faber
6ème du G.P de la Foire à Luxembourg
7ème du Circuit de Lorraine
17ème du G.P de Hollerich
passe professionnel le 1er juillet chez HELYETT & CYL
5ème du Tour de Majorque
- 6ème de la 1ère étape
7ème à Jemeppe-sur-Sambre
11ème de la Volta a Catalunya
- 3ème de la 1ère étape
- 6ème de la 7ème étape
15ème du Circuit de Basse-Sambre
Abandon à l'Omnium de la Route (3ème étape)
- 4ème de la course de côte

1947 - HELYETT & IMHOLZ
1er du G.P de Pétange
2ème du Tour du Luxembourg
- 3ème de la 3ème étape
- 9ème de la 4ème étape
- 1er de la 6ème étape
- 3ème du G.P de la montagne
2ème du Critérium de Zurich
2ème du Championnat du Luxembourg de cyclo-cross
3ème du Critérium de Luxembourg
4ème du Championnat du Luxembourg
4ème du Critérium d'Esch-sur-Alzette
6ème du Championnat du Monde
7ème du G.P de Hollerich
11ème du Tour de Suisse
- 6ème de la 5ème étape (a)
- 3ème de la 6ème étape
11ème du Critérium International de cyclo-cross
13ème du G.P des Ardennes
14ème de Liège-Bastogne-Liège
15ème du Tour de France
- 2ème de la 12ème étape
- 9ème de la 17ème étape
- 6ème de la 18ème étape
- 3ème de la 21ème étape
17ème de Zurich-Lausanne
18ème du Tour de Belgique
34ème de Gand-Wevelgem

1948 - GARIN & RICO
4ème du Championnat du Luxembourg de cyclo-cross
5ème du Critérium de Luxembourg
5ème du Tour de Majorque
- 5ème de la 4ème étape (b)
- 1er de la 5ème étape
6ème du Critérium d'Arlon
7ème du Critérium de Bastogne
12ème du Critérium International de cyclo-cross
16ème du Tour du Luxembourg
- 7ème de la 4ème étape
24ème du Ronde van Nederland
- 5ème de la 5ème étape (a)
- 1er de la 5ème étape (b)
Abandon au Championnat du Monde
Abandon au Tour de Suisse (5ème étape)

1949 - GARIN & BOTTECCHIA
1er du Tour du Luxembourg
- 6ème de la 1ère étape
- 1er de la 2ème étape
- 2ème de la 3ème étape
- 4ème de la 4ème étape
- 4ème de la 5ème étape (a)
- 8ème de la 5ème étape (b)
1er du Critérium d'Athus
2ème du Championnat du Luxembourg
2ème du Critérium de Namur
4ème de Paris-Valenciennes
4ème du Circuit des Ardennes Flamandes
5ème à Tarare
7ème du Championnat du Monde
8ème du Tour de Romandie
- 6ème de la 1ère étape (b)
- 6ème de la 3ème étape
9ème de Liège-Jemelle
9ème du Critérium de Gembloux
15ème du Tour de France
- 8ème de la 9ème étape
- 7ème de la 13ème étape
- 5ème de la 15ème étape
- 3ème de la 19ème étape
41ème de la Flèche Wallonne

1950 - GARIN
1er à Aachen
2ème du Championnat du Luxembourg
2ème du G.P Impanis
2ème de Housse-Berg-Housse
- 2ème de la 1ère étape
2ème du Tour du Luxembourg
- 2ème de la 1ère étape
- 9ème de la 2ème étape
- 6ème de la 3ème étape (a)
- 2ème de la 3ème étape (b)
- 4ème de la 5ème étape
2ème du Critérium de Herve
3ème du Critérium du Dauphiné Libéré
- 5ème de la 1ère étape
- 4ème de la 5ème étape (a)
- 4ème de la 7ème étape
6ème du Championnat du Luxembourg de cyclo-cross
12ème de Liège-Bastogne-Liège
13ème de Paris-Tours
14ème de Liège-Courcelles
16ème du Circuit du Limbourg
16ème du G.P du Midi Libre
18ème du Tour de France
- 3ème de la 10ème étape
- 1er de la 15ème étape
- 3ème de la 17ème étape
- 7ème de la 22ème étape
18ème du Tour de la Sarre
24ème du Tour du Limbourg
29ème du Tour de Belgique
Abandon au Championnat du Monde

1951 - GARIN
1er du Critérium de Mons
1er du Critérium de Pétange
2ème du Tour du Luxembourg
- 10ème de la 2ème étape
- 3ème de la 3ème étape (a)
- 10ème de la 3ème étape (b)
2ème du Tour de Cologne
3ème du Critérium de Luxembourg
3ème du Critérium de Longwy
6ème du G.P du Centenaire à Alsemberg
7ème du G.P Kellen à Hautcharage
7ème du Critérium de Metz
9ème du Critérium de Jemeppes-sur-Meuse
11ème du Championnat du Monde
12ème du Tour de France
- Maillot Jaune pendant 3 jours de Gand à Caen
- Passe en tête au sommet du Tourmalet
- 1er de la 2ème étape
- 5ème de la 8ème étape
- 11ème de la 16ème étape
13ème du G.P du Midi Libre
14ème du Tour de Suisse
- 6ème de la 2ème étape (b)
- 3ème de la 8ème étape
25ème de Paris-Saint Etienne
34ème de la Flèche Wallonne
70ème de Paris-Bruxelles

1952 - GARIN
1er du Tour de Lorraine
- 1er de la 2ème étape
2ème du Critérium de Jambes
4ème du Tour du Luxembourg
- 3ème de la 1ère étape (a)
- 3ème de la 1ère étape (b)
- 8ème de la 2ème étape
- 9ème de la 3ème étape
- 4ème de la 4ème étape (a)
- 5ème de la 4ème étape (b)
5ème du G.P du Centenaire à Bruxelles
7ème du Tour des 4 Cantons Suisses
8ème du G.P Eibar
- 8ème de la 1ère étape
13ème de Paris-Valenciennes
17ème du Ronde van Nederland
17ème du Tour de Majorque
86ème de Paris-Bruxelles
Abandon au Championnat du Monde
Abandon au Tour de Suisse
Abandon au Tour de France (hors-délais 11ème étape)
- 1er de la 5ème étape

1953 - GARIN
2ème du Championnat du Luxembourg
2ème de Cras Avernas-Remouchamps-Cras Avernas
2ème du Critérium de Jambes
4ème du Tour du Luxembourg
- 10ème de la 2ème étape
- 4ème de la 3ème étape (b)
- 7ème de la 4ème étape (a)
- 6ème de la 4ème étape (b)
4ème de Nancy-Luxembourg
6ème du Critérium de Frameries
Abandon au Championnat du Monde
Abandon au Tour de France (18ème étape)
- 7ème de la 8ème étape

1954 - GARIN-DIEDERICH
11ème du Tour du Luxembourg
- 9ème de la 2ème étape (b)
- 4ème de la 4ème étape


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 2/02/2013 à 8:46

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2018 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126